www.guidealtern.org
 
  —> Index du site guidaltern.org

" Pause ... "

"sommaire"

"plan"

@ Contactez-nous !

@ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives Collection Ecocités (guides écorégionaux) : Collection Ecopilotes (guides thématiques) : Dates, Calendrier & agenda : Espace Presse, journalistes Fiches-guides + Catalogue général Ressources alternatives, médias alternatifs & liens Sobriété heureuse et simplicité volontaire
 
Recherche :

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
Le Guide des alternatives dans le Nord Pas de Calais

 
 
 
Un député UMP local condamné pour homophobie


Candidat officiel sarkozyste de l’UMP aux élections municipales dans la ville de Tourcoing

dimanche 23 décembre 2007, par Esteban




Extrait de la biographie consacrée à M. Christian Vanneste
député UMP homophobe de Tourcoing

candidat officiel de l’UMP aux élections municipales de 2008 dans la ville de Tourcoing

sur l’encyclopédie Wikipédia



Présentation d’un sous-amendement qui reflète la nostalgie d’un régime colonialiste, des propos homophobes condamnés par la justice, et le dépôt le 6 juillet 2006 d’une proposition de loi visant (comme par hasard) à supprimer dans l’article 32 alinéa 3 de la loi du 29 Juillet 1881 la condamnation pour diffamation envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle...

Bienvenue dans l’univers d’un sarkozyste qui fut désavoué par son parti (l’UMP) avant de regagner son "estime" par la voie des urnes, et ce malgré ses propos plus choquants les uns que les autres.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Vanneste

En juin 2004, il présente un sous-amendement à la loi du 23 février 2005 pour que « La Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l’œuvre accomplie par la France dans les anciens départements français d’Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Indochine ainsi que dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. Les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord et accordent à l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit ». Cet amendement a suscité une polémique (voir colonialisme) à l’automne 2005, notamment dans les anciennes colonies françaises et dans certains départements d’outre-mer ; il finira par être abrogé par un décret après avoir été déclassé en raison de son caractère réglementaire.

Lors de la révision constitutionnelle, en janvier 2007, il s’oppose, suivant en cela le député de la Nouvelle-Calédonie, Pierre Frogier, à la modification de l’article 77 de la Constitution[11] estimant que cette révision "porte atteinte aux principes républicains".

Controverse au sujet de l’homosexualité [modifier]

  • Christian Vanneste s’est distingué par ses propos homophobes.

Il a en effet été reconnu coupable d’injures homophobes pour les propos suivants, tenus dans La Voix du Nord et réitérés dans le quotidien Nord Eclair, en janvier et février 2005 :
« l’homosexualité est une menace pour la survie de l’humanité […] »[12] ; « je n’ai pas dit que l’homosexualité était dangereuse. J’ai dit qu’elle était inférieure à l’hétérosexualité. Si on la poussait à l’universel. Ce serait dangereux pour l’humanité […] » ; « Pour moi leur comportement est un comportement sectaire » ; « Je critique les comportements, je dis qu’ils sont inférieurs moralement […] ».

Le 28 septembre 2005, il devait passer en jugement devant le tribunal correctionnel de Lille suite à une plainte déposée par Act Up, le SNEG et SOS Homophobie pour injures en raison de l’orientation sexuelle, suite à ses déclarations dans le journal lillois.

Le 27 septembre 2005, le tribunal a reporté l’audience au 13 décembre 2005. Le nombre des parties en cause et le caractère inédit du jugement à rendre ont conduit le tribunal à repousser la date de la comparution de plusieurs semaines. C’est la première fois qu’un élu de la République est poursuivi par des associations pour propos homophobes. Suite à l’audience, le jugement est mis en délibéré jusqu’au 24 janvier 2006.

Le 24 janvier 2006, Christian Vanneste a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Lille[13]d’injures en raison de l’orientation sexuelle (selon la loi du 30 décembre 2004) à la suite de ces propos. Il devra verser 3000 euros d’amende ainsi que 2000 euros de dommages et intérêts à chacune des trois associations plaignantes qui recevront également 1000 euros (+500 EUR pour l’appel) au titre des frais d’avocats. Christian Vanneste, qui n’était pas présent à la lecture du jugement, devra en outre publier sa condamnation dans plusieurs journaux dont Le Monde, L’Express et La Voix du Nord. L’avocat de Christian Vanneste a annoncé qu’il ferait appel de ce jugement.

Son procès en appel devant la Cour d’Appel de Douai a eu lieu le 12 décembre 2006 : la confirmation de la peine infligée en première instance a été demandée par le magistrat, le jugement a été mis en délibéré le 25 janvier 2007. L’arrêt rendu par la Cour d’Appel[14] le reconnaît coupable, et confirme sa peine. Le jour même, Christian Vanneste a annoncé qu’il se pourvoyait en cassation et qu’il irait, si nécessaire, devant la Cour européenne des Droits de l’Homme. Ce recours n’est pas suspensif et le député devra s’acquitter de sa peine s’il veut voir reconnu son pourvoi en Cassation.

  • Interrogé sur la légalisation du mariage en Belgique, il déclare dans le mensuel gay gratuit édité dans le Nord "Nordik" :« La Belgique meurt démographiquement comme l’Espagne, on ne peut donc pas s’y fier ». Cette déclaration a soulevé de nombreuses interrogations puisque la démographie de la Belgique comme celle de l’Espagne sont en augmentation, meme s’il est vrai que leur taux de fecondite (1.64[16] et 1.28[17] enfants par femme) sont nettement inferieurs au taux de remplacement.
  • Dans l’émission Haro sur les homos ! diffusée sur Canal+ le 5 septembre 2005, il déclare : « J’ai même entendu dire qu’on allait poursuivre les gens qui employaient le terme "déviant". Ce qui me paraît d’un totalitarisme incroyable. Bon. Vous avez le comportement normal, c’est-à-dire pratiqué par la grande majorité des personnes, et vous avez un comportement qui dévie par rapport à la norme. (…) Alors ensuite, il est facile d’expliquer que cette norme c’est tout simplement la norme de la nature, je crois que c’est assez clair, et ensuite la norme de l’intérêt de la société. Ce qui est aussi très clair. L’intérêt de la société, c’est qu’il y ait des familles, les plus solides possibles qui élèvent des enfants, qui les élèvent bien, et que manifestement l’homosexualité s’écarte de ce modèle-là. Point. Voyez, il n’y a pas du tout d’agressivité dans ce que je dis. Maintenant, s’ils refusent absolument ce mot-là, on peut dire "anormal" par exemple. Bon, pourquoi pas : a-normal, qui s’écarte de la norme. »
  • Christian Vanneste a déposé le 6 juillet 2006 une proposition de loi visant à supprimer dans l’article 32 alinéa 3 de la loi du 29 Juillet 1881 la condamnation pour diffamation envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle. De plus sa proposition de loi, si elle est adoptée, empêcherait un ministère public d’engager des poursuites lorsque diffamation a été commise envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle et empêchera donc les poursuites engagées contre sa propre personne pour les mêmes faits. [18].
En décembre 2007, il est désigné comme le candidat officiel de l’UMP aux élections municipales dans la ville de Tourcoing par la commission nationale d’investiture du parti. Dans un communiqué officiel, GayLib une association homosexuelle française de droite, liée à l’UMP dénonce alors "l’hypocrisie qui consiste à la fois à dénoncer l’homophobie et à exprimer pleine confiance et entière solidarité à un homophobe condamné par la justice" et regrette cette investiture qui "contrevient aux valeurs de respect et d’égalité portées par notre famille politique et par le Président de la République"[5].


 


| —> Index du site guidaltern.org | " Pause ... " | "sommaire" | "plan" | @ Contactez-nous ! | @ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation | @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives | Collection Ecocités (guides écorégionaux) : | Collection Ecopilotes (guides thématiques) : | Dates, Calendrier & agenda : | Espace Presse, journalistes | Fiches-guides + Catalogue général | Ressources alternatives, médias alternatifs & liens | Sobriété heureuse et simplicité volontaire |