www.guidealtern.org
 
  —> Index du site guidaltern.org

" Pause ... "

"sommaire"

"plan"

@ Contactez-nous !

@ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives Collection Ecocités (guides écorégionaux) : Collection Ecopilotes (guides thématiques) : Dates, Calendrier & agenda : Espace Presse, journalistes Fiches-guides + Catalogue général Ressources alternatives, médias alternatifs & liens Sobriété heureuse et simplicité volontaire
 
Recherche :

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
" Elf ou la Pompe Afrique " par la Cie Un pas de côté
17ème Salon national de la Pédagogie Freinet à Nantes les 28 et 29 mars 2007
18 juin 2006 : Festival sur l’environnement à la Base de Loisirs de Saint Quentin en Yvelines
2nd Festival de Cinéma Queer, du 16 au 21 mars 2007 à Paris - Cinéma l’Entrepôt
5è Salon des énergies renouvelables du 14 au 17 février 2007 à Lyon
Agenda sur les médecines douces de la revue ’ Alternatives Santé ’
Chansons militantes à thèmes ! pour manifestives solidaires :
Cinémas d’art et d’essai en Rhône-Alpes
Colloque Bâtir durable le 1er mars 2007 à Saint Etienne (42)
Colloque sur le genre & le développement les 30 & 31 mars 2007, en Nord-Pas-de-Calais

 
 
 
Festival Résistances 2004 à Foix


" Médias sous influence "

mardi 31 mai 2005, par Esteban


Au programme du festival Résistances 2004 :

" Médias sous influence "


Des extraits & archives sonores du festival 2004 sont disponibles sur ce même site.

Lorsque le vélo et le foot font la une des médias. Lorsque "la ferme", le sexe et Thanatos sont les moteurs de l’audimat, nous savons que nous sommes arrivés aux frontières d’un nouveau territoire : celui des médias sous influence. Cela ne signifie pas que les journalistes soient tous devenus des mercenaires qui trempent leurs plumes dans l’encrier des patrons de presse mais bien plutôt qu’il n’existe plus de véritable liberté de la presse, de la radio et de la TV pour traiter des sujets qui dérangent la marche des affaires. Le secret défense devient le nouveau code déontologique des ouvriers de l’information quand Lagardère, Dassault and co se construisent leurs empires. Le sabre mais aussi le goupillon avec toute la presse catholique aux mains des héritiers de l’école d’Uriage (1940-1944), du « Temps » et de la rue Vivienne, contrôlent les médias.

Pour autant, les contres pouvoirs syndicaux et associatifs esquivent soigneusement la confrontation avec un ordre établi auquel ils collaborent pleinement. Plutôt que de dénoncer un système qui sert les intérêts financiers de grands groupes industriels d’armement, du nucléaire, du pétrole et du béton .... ils préfèrent se focaliser sur des femmes et des hommes qui ne sont jamais que les pigistes d’une stratégie politique dans laquelle les médias jouent un rôle de premier plan.

Tant que la critique des médias se limitera à leur aspect spectaculaire, le sot continuera de regarder le doigt !

Fictions

* Le Faussaire Volker Schlöndorff * L’Homme de fer A. Wajda * Le quatrième pouvoir Serge Leroy * Des hommes d’influence Barry Levinson

Documentaires

* Krone, l’Autriche entre les lignes Nathalie Borgers * Dites à mes amis que je suis mort Nino Kirtaze * Il était une fois la Tchétchénie Nino Kirtaze * Images de l’immigration Gilles Dinematin * Mozambique, journal d’une indépendance Margarita Cardoso * National Hebdo, dérapages contrôlés Daniel Merlet * Opération lune William Karel * Regards sur guerre Jean-François Bastin * Reporters Raymond Depardon * The revolution will not be televised Kim Bartley & Donnacha O’Briain

De quelle télé rêve t-on ?

en partenariat avec REZO et l’APIAMP

La télévision, sous la pression de l’audimat, renonce le plus souvent aux programmes de qualité. Les méthodes commerciales (études de marchés, test sur des panels...) ont envahi les coulisses des chaînes et entraîné l’uniformisation des produits télé. Cet appauvrissement se vérifie particulièrement sur les contenus, les thèmes abordés se devant d’être consensuels et ludiques. Au sein des chaînes, le formatage et l’auto-censure sont de mise. Venant de l’extérieur, le documentaire, œuvre d’auteur, expression libre est d’autant plus "suspect". Cependant la Télevision n’est pas un bloc monolithique. De Arte à TF1, les programmes se déclinent selon un large éventail, d’autant plus, si on y intègre les chaînes du câble, du satellite, et peut-être bientôt de la Télévision Numérique Terrestre. Les diffuseurs, producteurs et réalisateurs, participants à la journée professionnelle "Les écrans noirs de la production", viendront débattre avec le public de la logique des chaînes et des pistes pour s’y soustraire. Peut-on encore aujourd’hui rêver d’une télévision intelligente ? Le développement de chaînes culturelles, régionales, ou encore le documentaire au cinéma pourrait-il, en favorisant une pluralité, contrebalancer les dérives actuelles ?

En présence de :

* Hugues Le Paige, Journaliste et ex - responsable des co-productions à la RTBF, auteur de "Télévision publique contre World Company", 2001 * Jean Rozat (Sous réserve), Directeur général d’ARTE France * Jean-Marie Drot, Responsable de la politique culturelle de la SCAM * Sampiero Sanguinetti (Sous réserve), Directeur de France 3 Corse * Tiziana Cramerotti (Sous réserve), Directrice d’antenne de France 3 Sud * Simone Vannier, Déléguée générale de Documentaire sur Grand Ecran * Serge Regourd, Professeur de droit de l’audiovisuel à Toulouse * Vincent Barthes, de l’APIAMP, association de producteurs de Midi-Pyrénées * Claire Simon, Membre de ADDOC association des cinéastes documentaristes * Margarida Cardoso, Réalisatrice portugaise * Modératrice : Elsa Margout , Journaliste pour l’émission "Envoyé Spécial" sur France 2

La manipulation de l’image et de l’information

"Timisoara ou la guerre du golfe avaient provoqué une remise en question du fonctionnement du journalisme ; colloques, esquives de codes de déontologie s’étaient succédé. Mais tout a recommencé avec la folie "Diana", les mensonges de la guerre au Kosovo, la frénésie de "Loft story"", disait Serge Halimi.

On peut effectivement s’interroger sur le traitement et la fabrication de l’image en tant que source d’information. La création d’une image implique un choix et un positionnement, induit par une subjectivité ; vision du monde, positionnement politique...

D’un cinéma de propagande dans "Mozambique, journal d’une indépendance ", à un organe de presse qui façonne l’opinion publique dans "Krone, l’Autriche entre les lignes", on s’interrogera sur l’image d’information comme reflet du réel. "Opération lune" démontre avec ironie la facilité de manipulation des images pour reraconter l’Histoire.

Quels sont les liens entre les intérêts politiques, le traitement de l’information et l’opinion publique ?

Quelle information arrive au grand public, et comment est-elle traitée ? Comment peuvent se positionner les réalisateurs de cinéma par rapport aux médias de masse ? En présence de :

* William Karel Réalisateur * Margarida Cardoso et Nathalie Borgers Réalisatrices * Modérateur : Serge Regourd Professeur de Droit de l’Audiovisuel

 


| —> Index du site guidaltern.org | " Pause ... " | "sommaire" | "plan" | @ Contactez-nous ! | @ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation | @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives | Collection Ecocités (guides écorégionaux) : | Collection Ecopilotes (guides thématiques) : | Dates, Calendrier & agenda : | Espace Presse, journalistes | Fiches-guides + Catalogue général | Ressources alternatives, médias alternatifs & liens | Sobriété heureuse et simplicité volontaire |