www.guidealtern.org
 
  —> Index du site guidaltern.org

" Pause ... "

"sommaire"

"plan"

@ Contactez-nous !

@ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives Collection Ecocités (guides écorégionaux) : Collection Ecopilotes (guides thématiques) : Dates, Calendrier & agenda : Espace Presse, journalistes Fiches-guides + Catalogue général Ressources alternatives, médias alternatifs & liens Sobriété heureuse et simplicité volontaire
 
Recherche :

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
La cyberlettre ’ guides alternatifs ’ : pour être tenue au courant des nouveautés
Les principes coopératifs d’une Scop
Notre cyberlettre d’informations alternatives
Présentation de l’association et des éditions le P’tit gavroche

 
 
 
Appel à projet pour courts métrages sur le thème : Médias & contre-pouvoirs


 :: Appel à réalisatrices & réalisateurs pour courts métrages financés par les éditions le p’tit gavroche

lundi 13 novembre 2006, par Esteban


Appel à projet pour courts métrages sur le thème : Médias & contre-pouvoirs

 :

les médias doivent RE-devenir des contre-pouvoirs !


L’association des éditions le p’tit gavroche lance un Appel à projets de courts métrages sur le thème suivant :

Les médias doivent RE-devenir des contre-pouvoirs !

  • Le premier prix des éditions le p’tit gavroche, d’un montant de 300 à 400 euros, sera attribué à l’auteur-e du court métrage qui aura réussi :

-  à faire passer ce message de la façon la plus pertinente et la plus originale, tout en respectant un certain nombre d’autres critères :

-  Durée : ni trop court, ni trop long, de préférence entre une et quinze minutes,

-  Sagacité et pertinence : l’auteur-e du court devra faire appel à son imagination, à sa sagacité, et à des documents inédits et vérifiés pour enrichir le propos de son court métrage d’éléments originaux, peu connus du grand public.

* Exemple de fait inédit méconnu et passé sous silence dans la plupart des médias nationaux : dans un communiqué publié le mercredi 26 avril 2006, soit exactement 20 ans après le drame de Tchernobyl, « le Réseau "Sortir du nucléaire" a demandé à Nicolas Sarkozy de s’expliquer sur son inaction à propos des conséquences du passage du nuage de Tchernobyl sur la France (fin avril 1986) et sur sa part de responsabilité dans le mensonge d’Etat qui a été mis en œuvre à cette occasion et par la suite. En effet, en 1987, quelques mois à peine après la catastrophe de Tchernobyl et la contamination de la France, M. Nicolas Sarkozy était Chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques au ministère de l’Intérieur.

Est-il possible qu’il n’ait pas eu à travailler sur les conséquences du passage du nuage de Tchernobyl sur la France ? M. Sarkozy, qui prétend dire toutes les vérités et briser tous les tabous, ne s’est-il pas de lui-même posé des questions ? N’a-t-il pas entendu parler du nuage de Tchernobyl ? Quelques années plus tard, M. Sarkozy a occupé le poste de ministre de l’Intérieur de mai 2002 à mars 2004, puis en 2005 et 2006. Il a donc eu largement l’occasion d’entrer en possession de toutes les informations sur le nuage de Tchernobyl et de les rendre publiques. Il n’en a rien fait.

Une telle mise au point est d’autant plus nécessaire que Mr Sarkozy s’est révélé être un infatigable promoteur de l’industrie nucléaire, que ce soit lors de son passage au ministère de l’Economie (2004-2005) ou lors de diverses interventions en tant que Président de l’UMP. Comme par hasard, cet épisode de la carrière de M. Sarkozy ne figure pas dans ses biographies officielles. »

* Un tel document est intéressant dans la mesure où Mr N. Sarkozy, candidat à la candidature pour occuper les plus hautes fonctions de l’Etat français, s’est vanté (à juste titre ?) d’avoir « tous les patrons de presse » à sa botte, ce qui expliquerait cette médiamnésie assez générale. Les médias n’ont-ils pas pour objectif d’informer leurs concitoyens sur tous les phénomènes de société, notamment sur les mensonges d’Etat, et sur ce genre de silence radioactif, même tardivement, y compris 20 ans après un drame qui a coûté la vie à plus de 200.000 personnes pour la seule Russie ?

Si les médias veulent re-devenir des contre-pouvoirs, ils doivent être en mesure de faire de l’investigation et de publier des informations recoupées et vérifiées sur des sujets d’une telle gravité (comme Tchernobyl), et sans complexe.

-  Style & genre : le court métrage pourra être une fiction, un documentaire, un film d’animation, un film expérimental, dans la mesure où il respecte et traite bel et bien le thème de cet Appel à projets,

-  Documentation : l’auteur-e du court pourra bénéficier d’une aide logistique pour trouver des documents originaux, inédits, à mettre en valeur dans le court métrage : pour cela, nous contacter aux coordonnées figurant en bas de ce message.

-  Sans pub : le court métrage ne devra comporter aucune publicité visible ou subliminale pour une marque ou marchandise (de type "marque visible sur une canette de boisson", ou nom de magasin visible ou reconnaissable, par exemple),

-  Coordonnées : le court métrage devra comporter le nom et le petit logo des éditions le p’tit gavroche en début de court métrage ; mais également les coordonnées complètes des éditions le p’tit gavroche (adresse postale, courriel, site internet...) dans le message ou générique de fin du court, de façon claire et visible, pendant quelques secondes au moins, en temps que co-producteur du court,

-  Format : le court métrage devra nous être présenté sous la forme d’un CD, DVD ou DIVX, expédié par voie postale à l’adresse des éditions le p’tit gavroche, indiquée un peu plus bas.

-  Pas de mécènes douteux : le court métrage ne devra pas être aidé par des mécènes douteux (de type radioactif comme EDF, ou Total-Fina-Elf, Veolia, Bouygues, une banque classique, ou par la NED (National Endowment for Democracy), la CIA, l’IRI (Internatinal Republic Institute), ou tout organisme lié et-ou financé par ces structures douteuses, etc...), et chacun des éventuels mécènes ayant contribué au court métrage devra être présenté dans la fiche de présentation de dépôt du court-métrage ;

en revanche l’aide ou le soutien d’organismes privés ou publics sont les bienvenus (sous réserve qu’ils ne soient pas douteux à nos yeux) : donc oui aux aides et partenariats éventuelles avec le Centre National de la Cinématographie, la FEMIS...

-  Diffusion : l’association le p’tit gavroche aidera l’auteur-e du court primé à la diffusion de ce court métrage via des réseaux, festivals et médias alternatifs, dans la mesure de ses moyens. Une diffusion nationale du court sur la télévision Zaléa TV (sur le canal 79 de la Freebox) serait bien évidemment la bienvenue !

-  Rémunération : l’auteur-e du court métrage primé-e pour le 1er prix recevra un Prix de 300 à 400 euros. Les bénéfices réalisés par la diffusion de ce court, en cas de gain de prix lors de compétition, seront, si l’auteur-e en est d’accord, répartis de la façon suivante : 50% pour l’auteur-e, 50% pour les éditions le p’tit gavroche en qualité de co-producteur de ce court métrage.

Les bénéfices réalisés par les éditions le p’tit gavroche, lors de la diffusion et-ou de la vente de ce court métrage (reproduit sous la forme de DVD par exemple), dans des compétitions et concours par exemple, serviront à payer une partie du défraiement de l’auteur-e du court lors de ses déplacements pour le présenter dans des festivals de cinéma, compétitions, concours, salons, colloques, notamment.

Les autres bénéfices éventuels perçus par l’association le p’tit gavroche serviront également à la réalisation, à la production, au financement d’autres courts métrages en 2008 sur le thème :

des alternatives à la société marchande et pyramidale actuelle,

l’objectif de l’association le p’tit gavroche étant de faire la promotion de ces alternatives, notamment à travers des réalisations cinématographiques !

Les autres prix donnés aux courts métrages sélectionnés et primés aux autres places, après le 1er prix, seront des collections de guides alternatifs publiés aux éditions le p’tit gavroche en 2007. Les auteur-es primé-es recevront ces guides au fur et à mesure de leur publication durant l’année 2007, à leur adresse postale.

Le (ou les) court(s) métrage(s) primés pourront être diffusés séparément ou dans un ensemble cohérent de courts sur ce même thème des alternatives, en salle de cinéma, sur support DVD, numérique, etc...

—> Merci d’envoyer votre court métrage au concours AVANT le 1er février 2007, date de bouclage de l’Appel à projets.

Pour l’envoi du court métrage, ou pour toute demande d’information ou message, voici nos coordonnées :

.. : Contact :..

association le p’tit gavroche,

3 bis rue des lilas,

69008 Lyon - France

Courriel : ptitgavroche@gmail.com

Site : www.guidaltern.org

-  Liste de diffusion & cyberlettre d’informations du p’tit gavroche : pour s’y abonner, la découvrir : http://listes.samizdat.net/sympa/subscribe/guidaltern_l

**************************************************

 


| —> Index du site guidaltern.org | " Pause ... " | "sommaire" | "plan" | @ Contactez-nous ! | @ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation | @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives | Collection Ecocités (guides écorégionaux) : | Collection Ecopilotes (guides thématiques) : | Dates, Calendrier & agenda : | Espace Presse, journalistes | Fiches-guides + Catalogue général | Ressources alternatives, médias alternatifs & liens | Sobriété heureuse et simplicité volontaire |