www.guidealtern.org
 
  —> Index du site guidaltern.org

" Pause ... "

"sommaire"

"plan"

@ Contactez-nous !

@ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives Collection Ecocités (guides écorégionaux) : Collection Ecopilotes (guides thématiques) : Dates, Calendrier & agenda : Espace Presse, journalistes Fiches-guides + Catalogue général Ressources alternatives, médias alternatifs & liens Sobriété heureuse et simplicité volontaire
 
Recherche :

 
Dans la même rubrique

Autres articles :
" Clichy-sous-Bois le retour : Sarko a bel et bien disjoncté "
" j’ai tous les patrons de presse à ma botte " , signé : le chef de la police Sarkozy
A la une du Canard enchaîné du 25 avril 2007
Benasayag viré pour une chronique rapprochant le programme du FN de celui de Sarkozy-Perben
Biographie de M. Sarkozy : un article du site wikipédia
Censure de Noah dans "Paris Match", à propos de Sarkozy
Contre le spam de Sarko
Début de portrait de Sarko bébé facho
Définitions de fasciste, sur Wikipédia :
Elkabbach demande conseil à Sarkozy pour recruter le journaliste chargé de suivre l’UMP

 
 
 
Sarkozy au Kärcher dans les rédactions ?


Communiqué - SNJ-CGT

vendredi 25 novembre 2005, par Esteban

Sarkozy au Kärcher dans les rédactions ? 25 novembre 2005 - Communiqué - SNJ-CGT


Le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, recevait samedi les nouveaux adhérents de l’UMP dans un grand hôtel parisien. Il s’est laissé aller à une tirade populiste dont il a le secret, déclarant entre autres : « Rarement, ces trois dernières semaines, je n’ai senti un décalage aussi profond entre le pays virtuel tel qu’il est décrit à longueur d’articles et le pays réel ». Le ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, recevait samedi les nouveaux adhérents de l’UMP dans un grand hôtel parisien. Il s’est laissé aller à une tirade populiste dont il a le secret, déclarant entre autres : « Rarement, ces trois dernières semaines, je n’ai senti un décalage aussi profond entre le pays virtuel tel qu’il est décrit à longueur d’articles et le pays réel ». Les journalistes, accusés de mensonges ou d’incompétence, sont ainsi jetés à la vindicte publique par le numéro 2 du gouvernement et candidat déclaré à la présidence de la République.

Cette accusation est grave. Elle met en cause tous les journalistes qui, sur le terrain de façon permanente, ne font que rendre compte de la réalité sociale de ces milliers de personnes qui vivent dans le dénuement et l’abandon. On ne sera pas étonné de la saillie du ministre d’Etat quand on saura qu’il a, lui, constaté dans les banlieues « que la première cause du désespoir, c’est le trafic de drogue, la loi des bandes, la dictature de la peur, la démission de la République », quand les journalistes constatent, eux, que le désespoir des cités, c’est le chômage, l’abandon de l’entretien des immeubles, l’absence des services publics, le manque de moyens de l’école, bref la ségrégation sociale.

Les journalistes ne sont pas à la solde du ministre de l’intérieur ; d’ailleurs, celui-ci est mal placé pour donner des leçons aux rédactions tant il a bénéficié de la complicité honteuse de certaines directions des médias pour donner en exemple au bon peuple les amours de Nicolas et Cécilia. Après avoir fait censurer un livre sur son ex-épouse, M. Sarkozy veut-il mettre les rédactions au pas ? Les journalistes ne peuvent que condamner les insultes du ministre de l’intérieur.

Le SNJ-CGT appelle les rédactions à faire preuve de vigilance et à dénoncer tous les dérapages sémantiques et les interventions de celui qui se vante « d’avoir tous les patrons de presse à sa solde ». Le syndicat s’adresse aussi au Premier ministre pour lui demander d’imposer le couvre-feu aux propos incendiaires et provocateurs de son ministre de l’intérieur. Il demande par ailleurs au Premier ministre d’abroger la loi d’urgence qui permet d’intervenir dans les médias.

Enfin, à quelques mois de la campagne présidentielle, les journalistes doivent résister et redoubler de professionnalisme pour éviter de tomber dans les dérives sécuritaires et les travers sensationnalistes qui font le lit aux thèses xénophobes et aux sentiments de peur, sur lesquels surfent les partis de droite et d’extrême droite.

Montreuil, le 21 novembre 2005

  • Syndicat national des journalistes CGT

263, rue de Paris - Case 570 - 93514 Montreuil Cedex

Tél. : 01 48 18 81 78 - Télécopie : 01 48 51 58 08 - Courrier électronique : snj@cgt.fr - site Internet : www.snj.cgt.fr

 


| —> Index du site guidaltern.org | " Pause ... " | "sommaire" | "plan" | @ Contactez-nous ! | @ Découvrir les éditions Le P’tit Gavroche : origines & présentation | @ Passe-rêves : cyberlettre d’informations alternatives | Collection Ecocités (guides écorégionaux) : | Collection Ecopilotes (guides thématiques) : | Dates, Calendrier & agenda : | Espace Presse, journalistes | Fiches-guides + Catalogue général | Ressources alternatives, médias alternatifs & liens | Sobriété heureuse et simplicité volontaire |